SBTi FLAG : des objectifs de décarbonation pour le secteur de l’agriculture, des forêts et des sols

Bérénice Bieuville

Rédactrice climat

Recevez notre newsletter !

22 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre : voilà le poids du secteur de l’agriculture, de la foresterie et de la gestion des sols. Et si les entreprises du secteur pouvaient enfin se fixer des objectifs de décarbonation ambitieux et robustes ? C’est ce que permet la méthode SBTi FLAG. Quelles entreprises et activités sont concernées ? Que recommande l’initiative Science-Based Target ? Découvrez ce que les entreprises doivent savoir sur la méthodologie Forest, Land and Agriculture.

La SBTi FLAG, en quelques mots

  • La SBTi, Science-Based Targets initiative, encourage et accompagne les entreprises à fixer des objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre scientifiquement cohérents avec les objectifs des Accords de Paris : un réchauffement climatique inférieur à 1,5 °C. 
  • Afin d’accompagner un maximum de structures, la SBTi travaille sur des méthodologies sectorielles. Parmi elles : la SBTi FLAG, Forest Land and Agriculture.
  • Les objectifs FLAG concernent les entreprises ayant une part significative d’activités liées à l’exploitation des forêts, des sols et des terres agricoles dans leur chaîne de valeur.
  • La méthodologie SBTi FLAG permet aux organismes de fixer des objectifs de réduction et d'émissions évitées sur 3 sous-domaines :
    1/ le changement d’affectation des terres,
    2/ les pratiques agricoles et le management des terres,
    3/ l’élimination et la séquestration de carbone grâce à la gestion des sols.
  • Pour les entreprises concernées, s’engager à diminuer leur impact avec la méthode SBTi FLAG permettra d’accélérer la transition de leur structure, vérifier l’ambition et le réalisme de leur trajectoire de décarbonation, et mieux valoriser leurs engagements et résultats.
  • Bien entendu, définir une cible ne suffit pas - aussi ambitieuse et robuste soit-elle. La SBTi FLAG doit être complétée d’un plan d’action de décarbonation et d’une solide stratégie de mise en œuvre.

Voyons plus en profondeur les tenants et aboutissants de cette nouvelle méthodologie.

Comprendre la méthodologie Forest Land and Agriculture de la SBTi

Rappel sur l’initiative Science Based Targets

L’initiative Science-Based Targets (SBTi) encourage et guide les entreprises à fixer des objectifs de réduction des émissions GES (gaz à effet de serre) basés sur la science. L’enjeu ? Que leur trajectoire de décarbonation soit compatible avec un réchauffement inférieur à 1,5 °C par rapport à l’ère pré-industrielle.

La SBTi a été lancée en 2015 via un partenariat entre : 

  • le Carbone Disclosure Project (CDP) ;
  • le Pacte mondial des Nations Unies ; 
  • le World Resources Institute (WRI) ;
  • le Fonds mondial pour la nature (WWF). 

La démarche a été pensée comme une continuité des Accords de Paris : de la même manière que les États s’engagent dans une trajectoire de neutralité carbone, les entreprises peuvent fixer des trajectoires réalistes et robustes pour atteindre l’ambition des Accords de Paris.

💡 Pour aller plus loin : La Science-Based Targets initiative (SBTi) : définition et application

Pour favoriser l’adoption par un maximum d’entreprises, la SBTi développe des guides sectoriels. Parmi ces derniers : la méthodologie FLAG - Forest Land and Agriculture.

Pourquoi le secteur des forêts, des sols et de l’agriculture est-il si important ? 

22 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Voilà le poids du secteur de l’agriculture, la foresterie et la gestion des sols. Soit près d’un quart des rejets GES dans le monde. C’est le secteur le plus émetteur, après l’énergie.

Parallèlement, le domaine de l’agriculture, des sols et des zones forestières est l’un des plus à risque face au réchauffement climatique. Notamment à cause des sécheresses, des événements météorologiques ou encore de la perte de biodiversité. 

Les entreprises fixant des objectifs d’impact climatique liés aux sols et usages des terres… Sont encore trop peu nombreuses. Parmi les causes majeures ? Le manque de références et de méthodologies. 

L’initiative SBT met fin à cette lacune. 

Quelles entreprises et quelles activités sont concernées par les objectifs FLAG ?

La méthode SBTi FLAG s’adresse à deux types d’acteurs.

  • Les entreprises ayant des activités reposant sur l’exploitation des sols, des forêts et des terres agricoles. Produits forestiers et papier, production agricole, transformation des aliments et des boissons, commerce de produits alimentaires, etc.
  • Les entreprises appartenant à d’autres secteurs d’activité, dont au moins 20 % des émissions globales (scope 1, 2 et 3) sont liées à l’exploitation des sols, des forêts et des terres agricoles. 

L’initiative SBT FLAG permet de fixer des objectifs de décarbonation relatifs à 3 domaines d’activités émetteurs.

  • Le Changement d’Affectation des Terres (CAT) : déforestation, dégradation des forêts, conversion de zones humides ou prairies naturelles… Ces activités sont fortement émettrices d’émissions GES. En effet, la dégradation de ces écosystèmes naturels libère le carbone stocké et abaisse leur capacité à capter du carbone dans le futur. 
  • L’agriculture et management des terres (Non-CAT) : cette catégorie regroupe l’ensemble des émissions liées à la production agricole - dont l’élevage. Gestion du fumier, émissions de méthane des élevages, production et utilisation d’engrais, incinération des déchets agricoles, etc.
  • L’élimination et la séquestration du carbone : la SBTi FLAG offre un cadre pour comptabiliser les émissions séquestrées grâce à des pratiques agricoles responsables. Pour pouvoir comptabiliser ce carbone, les terres exploitées doivent faire partie de la chaîne de valeur. La méthode exclut les démarches de compensation et contribution carbone.

Sous quels délais faut-il poser des objectifs FLAG pour rester certifiable ?

Pour garder ou obtenir la certification SBTi, les entreprises concernées doivent fixer des objectifs FLAG sous certains délais. 

  • Pour les entreprises ayant fixé leurs objectifs SBTi avant janvier 2020 : les objectifs FLAG doivent être ajoutés avant le 31 décembre 2023.
  • Pour les entreprises ayant fixé leurs objectifs SBTi entre janvier 2020 et le 30 avril 2023 : les objectifs FLAG doivent être ajoutés avant le 31 décembre 2024.
  • A partir du 30 avril 2023, l’objectif FLAG sera obligatoire dès la soumission des objectifs SBTi, pour les entreprises concernées. 

Comment utiliser la SBTi FLAG dans votre entreprise ?

Respecter les 5 principes clés

La méthodologie FLAG recommande 5 principes clés aux entreprises engagées.

  1. Fixer des objectifs de décarbonation à court terme (5 à 10 ans) en lien avec le secteur Forest, Land and Agriculture.
  2. Prendre en compte les émissions séquestrées dans l’atteinte des objectifs à court terme. Attention : cela concerne les sols et forêts de la chaîne de valeur de l’entreprise, en aucun cas les démarches de compensation ou contribution carbone.
  3. Fixer des objectifs FLAG à long terme, en utilisant les standards SBTi Net-Zero. À l’horizon 2050, les entreprises du secteur devraient réduire leurs émissions de 72 % minimum.
  4. S’engager dans un objectif de zéro déforestation nette d’ici 2025. Et pour cause : arrêter la déforestation représente 80 % du potentiel d’atténuation du réchauffement climatique issu du changement d'affectation des sols.
  5. Compléter les objectifs FLAG par des objectifs de réduction des émissions fossiles

Intégrer les objectifs FLAG au sein d’une démarche complète

Bien entendu, fixer des objectifs de réduction carbone ne suffit pas en soi. La méthodologie SBTi FLAG doit s’intégrer au sein d’une démarche globale.

  • Avant de se fixer des objectifs de réduction il est important de mesurer avec précision les postes d’émissions via un bilan d’émissions de gaz à effet de serre. Ainsi, elle pourra fixer des objectifs cohérents par rapport à sa situation, et se tourner vers les guides sectoriels de la SBTi en fonction de ses postes d’émissions.
  • Afin d’atteindre ses objectifs de réduction il est important de réaliser un plan d’action. Celui-ci doit permettre d’identifier, hiérarchiser et planifier les actions de décarbonation, puis spécifier les moyens de leur mise en œuvre.

{{newsletter-blog-3}}

Valoriser ses engagements… Et s’engager publiquement

L’initiative SBT est devenue une référence, en France et dans le monde, dans la fixation d’objectifs climatiques. Prendre des objectifs basés sur la science est une preuve de crédibilité pour les parties prenantes des entreprises. Sans surprise, ces dernières souhaitent donc valoriser leurs engagements !

Et cela tombe bien : parler publiquement de vos objectifs de réduction est aussi un levier important de décarbonation. L’initiative SBT propose d’ailleurs un guide afin d’aider les entreprises à communiquer concernant leurs objectifs de réduction.

💡 Pour aller plus loin : Les recommandations de communication de la SBTi.

À noter : toute entreprise peut librement se servir du référentiel SBTi pour fixer sa trajectoire de décarbonation. Cependant, pour communiquer publiquement ses objectifs, l’entreprise doit soumettre formellement ces derniers à la SBTi pour validation officielle. 

Synthèse : Des objectifs de décarbonation pour les activités d’exploitation des sols, forêts et terres agricoles 

‍La SBTi est une référence en matière d’objectifs de réduction des émissions scientifiquement compatibles avec le respect des Accords de Paris.

La SBTi FLAG est la méthode destinée aux activités d’exploitation des sols, zones forestières et terres agricoles. 

Deux types d’entreprises peuvent s’en servir : 

  • les sociétés ayant des activités qui reposent directement sur ce secteur ; 
  • les structures dont 20 % au moins des émissions GES sont issues de ce secteur.

Grâce à la méthodologie SBTi FLAG, les entreprises concernées peuvent fixer une trajectoire de décarbonation ambitieuse et réaliste. Ces objectifs doivent s’intégrer à une démarche globale, du bilan d’émissions GES à un solide plan d’action.

Faites un premier pas pour contribuer aux objectifs de neutralité carbone mondiale : réalisez votre bilan carbone d’entreprise !

Sources

Mission Décarbonation

Chaque mois, un décryptage de l’actualité climat des entreprises et nos conseils pour vous décarboner, suivis par plus de 5000 responsables RSE.

Ne ratez plus les dernières actualités climat et anticipez
les nouveautés réglementaires !

Pour fixer et atteindre vos objectifs...

Mesurez et réduisez vos émissions de GES avec Sami. 

Sur la même thématique

Nos autres articles pour aller plus loin, écrits avec autant de passion 👇

Illustration Blogpost

Tout comprendre au bilan carbone

Pourquoi faire un bilan carbone ? Comment le faire ? Avec quelles données d'activités ou quels facteurs d'émissions ? Ce guide est fait pour vous !

Baptiste Gaborit

Rédacteur Climat

Illustration Blogpost

Le bilan carbone, un outil de performance économique

Rentabilité des actions de réduction des GES, compétitivité, protection face aux risques de transition. Réaliser son bilan carbone offre de nombreux bénéfices économiques.

Baptiste Gaborit

Rédacteur Climat

Illustration Blogpost

GHG Protocol : Contenu et différences avec le bilan carbone

Le GHG (GreenHouse Gas) Protocol est l’outil le plus utilisé au monde pour mesurer ses émissions de gaz à effet de serre. Comment ça marche ? Décryptage !

Guillaume Colin

Head of Climate Expertise @Sami

Sur la même thématique

Nos autres articles pour aller plus loin, écrits avec autant de passion 👇

No results

Aucun élément correspondant à vos critères

Les commentaires

Merci, votre commentaire a bien été envoyé et sera publié dès validation par notre équipe 🤓
Votre commentaire n'a pas été envoyé, veuillez réessayer et nous contacter si le problème persiste 🤔
Pas encore de commentaire, soyez le premier à réagir ✍️