10 actions pour réduire son empreinte carbone collaborateur

Margot Cadier

Content, Communication @Sami

Partager cet article

Si les activités des entreprises pèsent lourd dans leur bilan carbone, l’impact environnemental des collaborateurs n’est pas non plus sans conséquences. Trajets domicile-travail, rendez-vous clients, déjeuners professionnels, ou consommation d’énergie, les sources d’émissions sont nombreuses. En moyenne en France, l’empreinte carbone d’un.e collaborateur.trice s’élève à 3,6 tonnes de CO2e, dont le tiers (33%) est dû aux déplacements*.

Pour vous aider vous et l'ensemble des collaborateurs à diminuer rapidement leur empreinte carbone au travail, nous avons listé 10 actions faciles à mettre en place.

Le transport

Presque la moitié (42%) des actifs français dont le lieu de travail est situé à moins de 1 km de leur domicile s’y rendent en voiture. Se retrouve donc en tête des postes d’émissions des collaborateurs (33%) le transport, qu’il s’agisse de trajets domicile-travail ou de rendez-vous professionnels. 

Pour limiter la pollution liée à ces déplacements :

1. Préférer le vélo à la voiture

Il faut avant tout décarboner le moyen de transport utilisé pour vous rendre sur son lieu de travail : si votre bureau est à moins de 4 km, vous pouvez opter pour le vélo (15 min maximum), avec ou sans assistance électrique. Certaines entreprises mettent en place des forfaits de mobilité durable pour permettre justement aux salariés de favoriser la mobilité douce. 

Et pour éviter d’arriver transpirants au travail, rien de mieux que de demander à leur entreprise d’installer des vestiaires et des douches sur place ! 

2. Faire du covoiturage avec ses collègues

Si la mobilité douce (à pied, à vélo, en tramway) n’est pas envisageable pour se rendre jusqu'au lieu de travail car trop éloigné, il est possible de faire du covoiturage entre eux : une voiture remplie permet de diviser ses émissions par le nombre de voyageurs présents dans le véhicule.

3. Limiter les déplacements professionnels nécessitant un mode de transport carboné

Réduire ses émissions liées au transport peut tout simplement passer par la réduction des déplacements professionnels qui nécessitent de s’y rendre en voiture ou en avion en privilégiant, par exemple, les échanges virtuels en visio-conférence.

💡 L’entreprise Badsender a réduit de manière spectaculaire ses émissions de CO2 liées aux déplacements professionnels, passant de 2 tCO2e à 0,3 tCO2e (-80%), en changeant la politique de déplacements de ses salarié.es :

  • Interdiction de prendre l’avion (sauf rares exceptions) pour des rendez-vous clients
  • Interdiction de se déplacer pour des rendez-vous clients lorsque la durée du déplacement est supérieure à deux heures pour une demie-journée d'intervention ou moins 

Des solutions existent, mettant la transparence, la responsabilité et la durabilité au cœur des déplacements professionnels. Fairjungle rend les voyages plus efficaces, plus respectueux de l'environnement et plus économiques pour les entreprises. En intégrant les dernières technologies, cette agence de voyage d'affaires offre à leurs clients un suivi en temps réel des émissions carbone et propose les itinéraires les moins gourmands en carbone pour chaque déplacement des collaborateurs.

Le chauffage

Baisser le chauffage de son bureau ou “open space” a un gain à la fois économique et écologique. C’est d’ailleurs le 2ème poste (24%) d’émissions le plus important de l’empreinte carbone des collaborateurs. De même, limiter la climatisation l’été pour refroidir sa pièce permet de limiter les émissions de CO2.

Pour limiter la pollution liée au chauffage et à la climatisation :

4. Baisser ou limiter la consommation d’énergie (chauffage, clim) de sa pièce de travail

Vous devez réduire votre consommation d’énergie, et principalement de chauffage - baisser de 2° sa pièce de travail serait déjà un premier pas, et ce, même si son chauffage est électrique (moins carboné) car les centrales thermiques fonctionnent à plein régime en hiver pour produire un surplus d’électricité ! 

L’été, ils peuvent également limiter leurs besoins en rafraîchissement en évitant l’utilisation de la climatisation car elle génère des émissions liées aux fluides frigorigènes et à l’électricité consommée.

L’alimentation

Sur les +500 bilans carbone réalisés par Sami, l’alimentation des collaborateurs au travail en France est le 3ème poste d’émissions le plus important de leur empreinte carbone (19%) notamment à cause d’un pourcentage élevé de repas avec de la viande. Un plat avec de la viande rouge serait 14 fois plus émissif qu’un repas végétarien, et 4 fois plus qu’un repas avec du poisson (source : impactCO2.fr). 

Par ailleurs, les emballages ont aussi une part de responsabilité dans le poids carbone de l’alimentation au travail, les repas à emporter nécessitant des contenants à usage unique.

Pour limiter leurs émissions liées à l’alimentation, il faut :

5. Privilégier les repas sans viande

Vous avez en effet la possibilité de commander des plats végétariens au restaurant, supprimer au maximum la viande des déjeuners qu’ils préparent à la maison ou simplement remplacer la viande par des substituts végétaux, comme les panés de blé ou de soja. La carte ticket-restaurant Ekip vous permet aussi de consommer de manière plus responsable dans des établissements qui proposent des repas locaux, végétariens, de saison, bio ou zéro déchets.

6. Limiter les déchets au bureau

Vous pouvez amener vos propres contenants réutilisables au travail (tupperwares), ou n’utiliser qu’un seul emballage pour plusieurs repas à emporter commandés au même restaurant, et ainsi éviter de multiplier les déchets. Ces derniers sont certes nombreux, mais ne sont pas les seuls à limiter : déchets papiers, ménagers, emballages cartons de livraisons au bureau, etc. Chez Sami nous vous conseillons de vous faire accompagner par une entreprise de recyclage sur le sujet.

Les équipements IT

La production des équipements informatiques est 4 fois plus émissive que son utilisation (source : The Shift Project), et 80 % des émissions d’un ordinateur portable sont liées à sa production ! Éteindre l’écran de son ordinateur ou supprimer ses emails a donc un impact très faible, il faut surtout éviter d’acheter de nouveaux équipements.

Pour cela, il est nécessaire de :

7. Garder ses appareils électroniques le plus longtemps possible

Prendre soin de leurs appareils électroniques pour éviter d’en acheter des neufs, et favoriser leur réutilisation. Si vous quittez votre entreprise, vos collègues pourront utiliser le même matériel informatique et ainsi allonger sa durée de vie.

8. Ne pas multiplier ses équipements informatiques

Ceux-ci peuvent être utilisés par plusieurs personnes en même temps, ou avoir plusieurs usages. Plutôt que d’acheter par exemple un deuxième téléphone à usage professionnel, des solutions telles que on/off permettent d’utiliser son téléphone personnel et d’y ajouter simplement son numéro professionnel.

La sensibilisation 

Selon une étude d'Opinion Way, près d’1/4 des Français (23%) ne croient pas au réchauffement climatique. Cela traduit notamment un manque de connaissances sur le sujet que l'on peut combler en informant ses collègues et son réseau au sens large sur le sujet.

La sensibilisation est le geste qui peut paraître le plus abstrait aux yeux des collaborateurs et pourtant, c’est certainement le plus gros levier d’action : travailler pour une entreprise déjà engagée, ou pousser l'entreprise à s'engager, est la meilleure façon de mettre le monde professionnel en mouvement et avoir un véritable impact.

Il faudrait notamment :

9. Animer des ateliers de sensibilisation auprès de ses équipes

Il est aujourd’hui possible de se former à moindre coût à des ateliers de sensibilisation à la cause environnementale comme la fresque du climat ou l’atelier 2 tonnes. 

Après avoir suivi une formation, vous pouvez à votre tour former vos collègues ou même, de futurs animateurs. C’est la façon la plus simple de transformer son entreprise de l’intérieur (comme le font les collectifs). En sensibilisant collègues et équipes, vous aidez l’entreprise à construire sa stratégie RSE

Et si vous faites partie de l’équipe RSE de l’entreprise, il existe toute une série d’actions qui vous permettront de développer l’engagement climat de l’entreprise et de ses collaborateurs, comme la réalisation de son bilan carbone.

10. Mobiliser son réseau professionnel autour de la cause environnementale

Publier sur les réseaux sociaux ou prendre la parole sur le sujet lors de conférences professionnelles permet notamment d’élargir son cercle d’influence à l’ensemble de son réseau, et mobiliser le plus grand nombre en dehors de sa propre entreprise.

💡 En partageant tout simplement cet article, vous participez vous aussi à la mobilisation de nombreux collaborateurs autour de la cause environnementale ;)

{{newsletter-blog-3}}

À retenir pour réduire son impact environnemental au travail

Alors, convaincu.e par la nécessité de réduire votre empreinte carbone collaborateur.trice ? Voici nos 10 pistes pour réduire vos émissions : 

  1. Préférer le vélo à la voiture
  2. Faire du covoiturage avec ses collègues
  3. Limiter les déplacements professionnels nécessitant un mode de transport carboné (avion, voiture, etc.)
  4. Privilégier les repas sans viande au travail
  5. Limiter les déchets au bureau
  6. Baisser ou limiter la consommation d’énergie (chauffage, clim) de sa pièce de travail
  7. Garder ses appareils électroniques le plus longtemps possible
  8. Ne pas multiplier ses équipements informatiques (ordinateur, téléphone, etc.)
  9. Animer des ateliers de sensibilisation auprès de ses équipes (pour pousser son entreprise à s’engager)
  10. Mobiliser son réseau professionnel autour de la cause environnementale (et engager d’autres entreprises) 

* Chiffres de Sami, 2021

Mission Décarbonation

Chaque mois, un décryptage de l’actualité climat des entreprises et nos conseils pour vous décarboner, suivis par plus de 4000 personnes.

Ne ratez plus les dernières actualités climat et ancitipez les nouveautés réglementaires !

Faire son bilan carbone avec Sami

Sami vous accompagne dans la réalisation de votre bilan carbone et la mise en œuvre de votre stratégie climat

Sur la même thématique

Nos autres articles pour aller plus loin, écrits avec autant de passion 👇

Illustration Blogpost
Bilan carbone
27/2/2024
18 mins

Tout comprendre au bilan carbone

Pourquoi faire un bilan carbone ? Comment le faire ? Avec quelles données d'activités ou quels facteurs d'émissions ? Ce guide est fait pour vous !

Baptiste Gaborit

Rédacteur Climat

Illustration Blogpost
Bilan carbone
27/2/2024
4 mins

Tout comprendre aux facteurs d’émission

Découvrez notre article sur les facteurs d'émission et sur notre base Sami de plus de 100 000 facteurs d'émissions !

Anna Inisan

Rédactrice climat

Illustration Blogpost
Bilan carbone
23/2/2024
8 mins

Le bilan carbone, un outil de performance économique

Rentabilité des actions de réduction des GES, compétitivité, protection face aux risques de transition. Réaliser son bilan carbone offre de nombreux bénéfices économiques.

Baptiste Gaborit

Rédacteur Climat

Les commentaires

Merci, votre commentaire a bien été envoyé et sera publié dès validation par notre équipe 🤓
Votre commentaire n'a pas été envoyé, veuillez réessayer et nous contacter si le problème persiste 🤔
Pas encore de commentaire, soyez le premier à réagir ✍️