Qu'est-ce que l'Empreinte Écologique et Comment la Calculer?

Qu'est ce que l'empreinte écologique? Comment la calculer? Dans cet article on parle de dette écologique, de jour du dépassement et des surfaces bioproductives de la Terre.
Neutralité carbone
Mis à jour le :
16/7/2020
Sommaire

2,79: c’est le nombre de planètes qu’il faudrait à l’humanité pour vivre comme un français moyen sans mettre en péril la capacité des générations futures à vivre de manière décente. Ce chiffre est défini par l’empreinte écologique, qui est une mesure permettant d’estimer l’impact de l’Homme sur son environnement. 


Quels éléments entrent en compte dans la définition de notre empreinte écologique? Comment la calculer? Réponses ci-dessous.

1. Définition de l’empreinte écologique 

L’empreinte écologique, aussi appelée empreinte environnementale, est une estimation de la surface terrestre nécessaire pour subvenir aux besoins de l’humanité. La surface terrestre, telle qu’elle est comprise ici, est constituée des surfaces bio productives, divisée en six catégories: 

  • produits forestiers
  • pâturage
  • cultures
  • zones de pêche 
  • espaces bâtis
  • carbone


Voici leur répartition pour la France: 

Source: Rapport WWF “L’autre déficit de la France”

Il s'agit des surfaces nécessaires à la production des ressources qu’un être humain consomme et à l'absorption des déchets qu’il génère. 


Autrement dit, l’empreinte environnementale détermine la pression que l’Homme exerce sur les ressources naturelles et les services écologiques à sa disposition. Lorsque celle-ci est supérieure à la biocapacité, on parle alors de déficit écologique. 


Concrètement, comment on calcule l’empreinte écologique? 


Afin de déterminer l’empreinte environnementale d’un individu, il faut convertir ce que cet individu consomme en équivalent de surface bioproductive. Autrement dit, il faut déterminer la quantité de surface nécessaire pour produire ce qu’il consomme. 


Par exemple, pour produire un kilogramme de viande, il faut:

  • 10 m² de pâturage pour le bétail,
  • 11 m² de surfaces cultivées pour produire la nourriture du bétail,
  • 2,4 m² de surfaces bâties, 
  • 21 m² de surfaces énergie nécessaires pour absorber le CO² émis pour la production de ce kilo de viande (émissions de méthane du bétail, transport, etc).

Au total donc, il aura donc fallu 44,8 m² de surface bioproductive pour produire un kilo de viande, soit environ 0,25% du “crédit” annuel de surface bioproductive disponible par personne. 


Empreinte écologique vs empreinte carbone 


Attention à ne pas confondre empreinte écologique et empreinte carbone. Le premier élément mesure en hectare la surface terrestre nécessaire à la consommation d’un individu, tandis que le second mesure la quantité de gaz à effet de serre émise par un individu, un produit ou une entité. 


L’empreinte carbone fait partie de l’empreinte écologique étant donné qu’elle constitue une trace importante de l’Homme sur la nature. L’empreinte carbone représente 56% de l’empreinte écologique en moyenne au niveau mondiale. Plus de la moitié de la surface bioproductive nécessaire à l’Homme pour subvenir à ses besoins sert donc à absorber le CO2 de nos activités!

2. L’empreinte écologique mondiale et par pays

L’empreinte écologique mondiale est d’environ 18 milliards d’hectares globaux (hag), tandis que la biocapacité globale est d’environ 12 milliards d’hag. Autrement dit, la demande de l’humanité dépasse de 50% l’offre de la planète: il faudrait donc 1,6 planète à l’humanité pour vivre durablement


Empreinte écologique de l’humanité

L’empreinte environnementale par personne est donc de 2,7 hag, avec de très fortes disparités au niveau mondial. Certains pays sont des débiteurs écologiques: ils consomment plus de ressources qu’ils n’ont à disposition dans leur pays. Au contraire, d’autres pays sont des créditeurs écologiques: ils disposent d’une surface bioproductive plus que suffisante pour répondre à leurs besoins environnementaux.


La pression environnementale exercée par les pays industrialisés est largement supérieure au niveau soutenable. Ces derniers ont une empreinte écologique 20 fois supérieure à celle des pays les moins développés. Les États-Unis, le Qatar et les Émirats arabes unis font office de derniers de la classe puisqu’ils ont tous une empreinte écologique par personne supérieure à 8 hag, environ trois fois plus élevée que la moyenne mondiale. 


Le graphique ci-dessous présente le nombre de planètes qu’il faudrait à chaque pays pour subvenir aux besoins de sa population de manière durable. Le Congo aurait besoin d’une demi-planète, tandis que les États-Unis auraient besoin de 5 planètes. Autrement dit, l’empreinte écologique d’un Américain est au moins 10 fois plus élevée que celle d’un Congolais. 


Source: Rapport WWF “L’autre déficit de la France”


La carte ci-dessous montre l’empreinte écologique par pays:

Source: Fondation Good Planet


L’empreinte écologique de la France est de 300 millions d’hectares globaux, soit 1,8 fois plus que ce que sa biocapacité est en mesure de lui donner. L’empreinte écologique d’un français s’établit à 4,7 hag. Il faudrait donc 2,9 Terres à l’humanité si tout le monde vivait comme des Français: notre mode de vie est donc parfaitement insoutenable. 


Comment se divise l’empreinte écologique d’un Français? 

Source: Rapport WWF “L’autre déficit de la France”


La surface bioproductive disponible est de 1,8 hag par humain, bien inférieure à notre mode de consommation actuel en France et dans la grande majorité des pays développés. Le graphique ci-dessous montre l’écart entre la surface bioproductive disponible et l’empreinte écologique moyenne de l’humanité. 

Source: Rapport WWF “L’autre déficit de la France”


Certains pays comme la Suède et le Brésil ont une biocapacité supérieure à leur empreinte écologique. Ce n’est pas le cas de la France, qui est pourtant le douzième pays avec la plus forte biocapacité au monde, mais qui n’a jamais connu une biocapacité à domicile supérieure à son empreinte écologique depuis que ces indicateurs sont mesurés. 

3. Jour du dépassement et dette écologique  

1990: 11 octobre / 2019: 31 juillet


Le jour du dépassement représente la date à partir de laquelle notre empreinte écologique dépasse la biocapacité de la planète. C’est un concept développé par l’ONG américaine Global Footprint Network dans l’objectif de sensibiliser les citoyens au modèle non durable de notre développement. 


En 2019 la date du jour de dépassement écologique, date à partir de laquelle l’humanité vivait à crédit, était le 31 juillet. En 1990, c’était le 11 octobre, soit presque deux mois et demi de plus. À ce rythme, il nous faudra deux planètes pour couvrir les besoins de l'humanité en 2030: c’est une tendance totalement insoutenable. En 2018, avec le mode de vie moyen de sa population, la France vivait à crédit à partir du 5 mai. 


Notre dette écologique augmente au fur et à mesure que le jour du dépassement avance: nous continuons à extraire des ressources et à émettre du CO2 et contribuons ainsi à détruire les ressources restantes de la planète. 

Les jours de dépassement par pays dans le monde. 
Source: Rapport WWF
“L’autre déficit de la France”


En 2020, les mesures prises pour faire face à la crise sanitaire du Covid-19 ont fait reculer le jour du dépassement de trois semaines. Il ne s’agit toutefois que d’un recul temporaire, lié directement au ralentissement de l’économie: ce n’est pas une solution à long terme pour réduire nos émissions de manière systématique. On vous invite à lire notre article sur le sujet pour en savoir plus sur les effets de la crise du Covid-19 sur le climat. 

4. Comment calculer son empreinte écologique?

Le calcul de son empreinte écologique personnelle peut permettre de prendre conscience des conséquences de ses actions sur les ressources naturelles de la planète et sur le climat. Mon mode de vie est-il soutenable s’il était adopté par tous?


Plusieurs calculateurs permettent de mesurer son empreinte écologique. Cela peut aider à déterminer les changements d’habitudes à mettre en place pour adopter un mode de vie soutenable pour la planète.  


Le + simple: 

Le calculateur du Global Footprint Network est un outil gratuit qui vous permet d’estimer votre empreinte écologique en une dizaine de clics. Il vous indique votre jour de dépassement ainsi que le nombre de planètes qu’il faudrait à l’humanité si tout le monde avait votre mode de vie. 

Il vous permet aussi de visualiser le poids de vos différentes catégories de consommation et l’utilisation théorique que vous faites du territoire pour vous nourrir, vous chauffer, vous déplacer, etc. 


Il y a deux versions: une version courte et une version plus détaillée pour avoir un résultat plus proche de la réalité.


Source: Global Footprint Network

Le + complet: 

L’organisation WWF Suisse propose aussi son calculateur d’empreinte écologique, plus complet et plus détaillé. Au même titre que le calculateur présenté ci-dessus, il vous donnera une estimation de votre empreinte écologique et du nombre théorique de planètes dont l’humanité aurait besoin avec votre mode de vie appliqué à tous.


Il est toutefois plus complet, et un petit peu plus chronophage (comptez entre 5 et 10 minutes pour le remplir). À la fin du calcul, le site vous proposera quelques pistes d’actions de réduction de votre empreinte en fonction des réponses aux questions posées. 



Dans un monde fini, notre mode de vie doit être compatible avec une utilisation durable des ressources et des écosystèmes. Sinon, les conséquences sont multiples: disparition des espèces, épuisement des ressources naturelles et emballement du réchauffement climatique. Une bonne façon de réduire notre empreinte écologique est de s’attaquer au carbone, qui contribue pour plus de la moitié à l’empreinte écologique de l’Homme. Si vous souhaitez engager votre entreprise dans une démarche de calcul et réduction de son empreinte carbone, faites appel à Sami! 


Articles recommandés pour vous
Empreinte carbone
6/10/2021
Sami accompagne le monde du private equity dans sa transition bas-carbone!
Comme l’ensemble des entreprises, les acteurs du private equity doivent s’engager dans la décarbonation de nos sociétés. Sami a développé une méthodologie dédiée pour les accompagner !
Empreinte carbone
16/7/2021
Quelle est la définition des Scopes d’émissions 1 2 3 ?
Les différentes méthodologies de comptabilité carbone divisent les émissions de GES en Scopes 1,2 et 3. Définition et retour sur ce terme.
Empreinte carbone
16/7/2021
Qu'est ce que l'empreinte carbone ? Définition et Calcul
L'empreinte carbone est un outil très intéressant pour connaitre l'impact de nos vies sur le climat. Aujourd'hui revenons sur la notion d'empreinte carbone, sa définition et ses modes de calcul.